fbpx

Instructions de paiement

Financer votre première briqueterie

Chez Hydraform, nous savons à quel point vous êtes passionné par votre entreprise. Et nous savons à quel point il peut être frustrant d’avoir un rêve sans avoir le capital nécessaire pour poser les bases de la réalisation de ce rêve. Peu importe à quel point les idées des petites entreprises sont brillantes, elles nécessitent toutes de l’argent. Qu’il s’agisse de financement au stade du lancement ou de la phase d’expansion de l’entreprise, le plus grand défi est de trouver de l’argent. Il n’existe pas d’approche unique parfaitement adaptée à toutes les situations. Selon le montant requis, l’objectif, le type d’entreprise, la propriété, les sources peuvent varier considérablement.

Il existe cependant diverses institutions à travers le continent africain qui soutiennent le développement et l’élévation des communautés en finançant les petites entreprises. Nous aimerions vous proposer quelques possibilités auxquelles vous n’auriez peut-être pas pensé.

La Banque de développement de l’Afrique australe (DBSA)

L’objectif de la DBSA est de « Construire la prospérité de l’Afrique en stimulant une croissance inclusive et en sécurisant des solutions innovantes qui stimulent le développement socio-économique dans les économies émergentes d’Afrique subsaharienne. Cela se fait en mobilisant des ressources de financement à canaliser vers des projets visant à construire une planification et un développement durables des infrastructures à travers le continent.

La DBSA a identifié des secteurs spécifiques qui sont essentiels au développement et à la croissance de l’économie régionale et nationale. Leur objectif est de soutenir le gouvernement dans son objectif d’atteindre une situation économique saine afin de placer l’Afrique du Sud – et d’autres pays africains – dans une position où elle peut être compétitive sur le marché mondial. La DBSA a donc identifié l’infrastructure économique et l’infrastructure sociale comme ses principaux secteurs d’intervention.

L’infrastructure économique comprend:

Technologies de l’information et de la communication (TIC);
Le transport;
Eau et Assainissement ; et
L’infrastructure sociale comprend :
Santé;
Éducation; et
Établissements humains.

Vous pouvez en savoir plus here.

South African Women in Construction (SAWIC)

SAWIC est une association nationale de femmes entrepreneurs ou professionnelles et de personnel technique dans tous les domaines de la construction, des métiers spécialisés à la propriété d’entreprises, avec une affiliation internationale à l’association nationale des femmes dans la construction (NAWIC). SAWIC administre, facilite, défend et fait pression sur tous les départements des travaux publics pour l’autonomisation de ses membres.

You can find out more information here.

Rural and Community Development Fund

L’objectif du Fonds de développement rural et communautaire est de fournir un financement aux aspirants entrepreneurs ruraux et de faciliter le transfert de compétences et la participation opérationnelle des groupes communautaires, favorisant ainsi l’amélioration sociale et économique conformément au mandat du NEF.

Secteurs financés :

Agro-transformation et fabrication
Eco-Tourisme
Foresterie et pêche
Propriété commerciale
Aqua et culture marine
Activités non agricoles (en milieu rural)

Les critères clés de ce produit sont :

Les projets doivent être financièrement viables
Les candidats au BEE doivent être activement impliqués dans les opérations quotidiennes de l’entreprise
Les partenaires techniques doivent être activement impliqués dans les opérations quotidiennes de l’entreprise
Le NEF investira en utilisant des instruments de dette, de fonds propres et de quasi-fonds propres
Une propriété noire minimale de 25,1 % est une exigence
Coentreprises entre partenaires noirs et non noirs pour soutenir le transfert de compétences
L’entreprise devrait être en mesure de rembourser l’investissement de NEF
L’entreprise doit avoir une valeur ajoutée claire avec une analyse de rentabilisation durable
Le NEF sortira de l’investissement dans 5 à 10 ans
Le NEF se réserve le droit d’obliger les candidats à participer au programme de mentorat du NEF

Le Fonds de développement rural et communautaire propose des acquisitions, du nouveau capital de risque ou du capital d’expansion. Vous pouvez en savoir plus here.

Fincheck

Fincheck

s’associe à des banques, des prêteurs et des assureurs sud-africains pour offrir un moyen indépendant et en temps réel de comparer et de demander un financement auprès de 30 prêteurs.

Ils servent les propriétaires d’entreprises à la recherche de financement en Afrique du Sud.

Amount:

R20,000 – R72 million.

Lulalend

Lulalend

offre un financement aux entreprises en utilisant une technologie de notation exclusive qui offre une décision de financement instantanée sur les demandes.

Ils desservent principalement les entreprises sud-africaines de tous les secteurs, négociant depuis plus d’un an avec un chiffre d’affaires annuel de plus de 500 000 rands.

Amount:

R20,000 – R1 million

Choose Africa

L’initiative française Choose Africa répond à l’engagement de la France de soutenir l’entrepreneuriat africain.

Avec Choose Africa, le groupe AFD (Agence Française de Développement et sa filiale de financement du secteur privé, PROPARCO) met tous ses outils à la disposition des start-up, TPE et PME africaines pour les financer et les accompagner aux différentes étapes de leur développement, notamment par le biais de partenaires soutenus par le Groupe.

En réponse à la crise économique déclenchée par le Covid-19 qui frappe durement les TPE et PME, le groupe AFD étend son dispositif avec Choose Africa Resilience. Elle vient en complément des premières réponses pour apporter un soutien macroéconomique. Ce programme d’un milliard d’euros est conçu pour soutenir le secteur privé formel et informel en Afrique

L’initiative Choose Africa était initialement fixée à 2,5 milliards d’euros et a maintenant été portée à 3,5 milliards d’euros pour 2018-2022.

Vous pouvez en savoir plus here.

The World Bank

Un domaine clé du travail du Groupe de la Banque mondiale est d’améliorer l’accès des PME au financement et de trouver des solutions innovantes pour débloquer des sources de capitaux.

Leur approche est holistique, combinant des services de conseil et de prêt aux clients pour accroître la contribution que les PME peuvent apporter à l’économie, y compris les segments mal desservis tels que les PME appartenant à des femmes.

Le soutien consultatif et politique pour le financement des PME comprend principalement les diagnostics, le soutien à la mise en œuvre, le plaidoyer mondial et le partage des connaissances sur les bonnes pratiques.

Par exemple, la Banque mondiale fournit :

Évaluations du secteur financier pour déterminer les domaines d’amélioration des aspects réglementaires et politiques permettant un accès accru et responsable des PME au financement
Soutien à la mise en œuvre d’initiatives telles que le développement d’un environnement propice, la conception et la mise en place de systèmes de garantie de crédit
Améliorer l’infrastructure de crédit (systèmes d’information sur le crédit, transactions garanties et registres des garanties, et régimes d’insolvabilité) qui peut conduire à un meilleur accès des PME au financement.
Introduire des innovations dans le financement des PME telles que les plateformes de prêt en ligne, l’utilisation de données alternatives pour la décision de crédit, la facturation en ligne, l’affacturage en ligne et le financement de la chaîne d’approvisionnement.
Des travaux sur les politiques, des travaux analytiques et d’autres services de conseil peuvent également être fournis pour soutenir les activités de financement des PME.
Plaidoyer pour le financement des PME au niveau mondial en participant et en soutenant le Partenariat mondial du G20 pour l’inclusion financière, le Conseil de stabilité financière, le Comité international de crédit pour les rapports de crédit sur les questions liées au financement des PME.
Outils de gestion des connaissances et publications phares sur les bonnes pratiques, les modèles réussis et les cadres politiques

The Small Enterprise Finance Agency (SEFA)

L’accès au financement est l’un des plus grands obstacles pour les petites entreprises en Afrique du Sud, et en réponse à cela SEFA fournit une assistance pour créer des entreprises durables grâce à des prêts remboursables.

La fonction principale de SEFA est de favoriser la création, le développement et la croissance des PME et des coopératives, et de contribuer à la réduction de la pauvreté, à la création d’emplois et à la croissance économique.

SEFA fournit aux PME et aux coopératives de toute l’Afrique du Sud un accès simple au financement de manière efficace et durable en :

fournir des facilités ou des produits de crédit de gros et de prêt direct ;
fournir des garanties de crédit aux PME et aux coopératives ;
soutenir le renforcement institutionnel des intermédiaires financiers, afin qu’ils puissent aider efficacement les petites et micro-entreprises et les coopératives;
la création de partenariats stratégiques avec un éventail d’institutions pour le développement et le soutien durables des petites, micro et coopératives entreprises ;
surveiller l’efficacité et l’impact de nos activités de financement, de garantie de crédit et de développement des capacités ; et
développer (par le biais de partenariats) des produits, des outils et des canaux de financement innovants, afin d’accélérer la participation accrue du marché à la fourniture de financements abordables.

SEFA propose des prêts par le biais de prêts directs et de gros allant de 500 rands à 15 millions de rands.

Parmi les produits proposés, citons :

Financement d’actifs
Prêt relais
Prêt à terme
Solutions de financement structuré
Système de garantie de crédit
Fonds d’autonomisation de la réforme agraire

The Department of Trade Industry and Competition (the DTIC)

Le DTIC a été créé après la fusion du Département du commerce et de l’industrie et du Département du développement économique. Leur vision est de fonctionner comme une économie sud-africaine industrielle dynamique et compétitive à l’échelle mondiale, caractérisée par une transformation économique significative, une croissance et un développement inclusifs, des emplois décents et l’équité, reposant sur le plein potentiel de tous les citoyens.

Le DTIC a pour mission de :

Promouvoir la transformation structurelle, vers une économie industrielle dynamique et compétitive à l’échelle mondiale.
Offrir un environnement prévisible, compétitif, équitable et socialement responsable, propice à l’investissement, au commerce et au développement des entreprises.
Élargir la participation à l’économie pour renforcer le développement économique.
Améliorer continuellement les compétences et les capacités du DTIC pour remplir efficacement son mandat et répondre aux besoins des citoyens économiques sud-africains.
Coordonner les contributions des départements gouvernementaux, des entités étatiques et de la société civile pour réaliser le développement économique.
Améliorer l’alignement entre les politiques économiques, les plans de l’État, ses agences, les objectifs et le mandat politiques et économiques du gouvernement.

Les valeurs du DTIC sont :

Promouvoir la Constitution, avec une référence particulière aux chapitres sur les droits de l’homme, la gouvernance coopérative et l’administration publique.
Il promeut les résultats du travail décent (plus d’emplois ainsi que de meilleurs emplois), l’industrialisation, la croissance équitable et inclusive et l’inclusion sociale.
Excellence opérationnelle – normes de prestation de services, meilleures pratiques internationales, principes de Batho Pele, amélioration continue et conduite éthique.
Excellence intellectuelle – apprentissage partagé continu, innovation, amélioration des connaissances et des compétences pertinentes et gestion des connaissances.
Relations de qualité – communication améliorée et continue, honnêteté, respect, intégrité, transparence, professionnalisme, appropriation, leadership et travail d’équipe.

Les DTIC proposent différents programmes de financement :

Programme 1 : Administration


Objectif : Fournir des services de leadership stratégique, de gestion et de soutien au département

Programme 2 : Politique commerciale, négociations et coopération

Objectif : Construire un système commercial mondial équitable qui facilite le développement en renforçant les liens commerciaux et d’investissement avec les économies clés et en favorisant le développement de l’Afrique, y compris l’intégration régionale et continentale et la coopération au développement conformément à l’Agenda 2063 de l’Union africaine.

Programme 3 : Développement industriel spatial et transformation économique

Objectif : Stimuler la transformation économique et accroître la participation à l’industrialisation.

Programme 4 : Compétitivité et croissance industrielles

Objectif : Concevoir et mettre en œuvre des politiques, des stratégies et des programmes pour le développement des secteurs manufacturiers et économiques connexes, et contribuer à la création directe et indirecte d’emplois décents, à la valeur ajoutée et à la compétitivité, tant sur les marchés intérieurs qu’à l’exportation.

Programme 5 : Réglementation des consommateurs et des entreprises

Objectif : Développer et mettre en œuvre des solutions réglementaires cohérentes, prévisibles et transparentes qui facilitent l’accès aux recours et une réglementation efficace pour les citoyens économiques.

Programme 6 : Financement industriel

Objectif : Stimuler et faciliter le développement d’entreprises durables et compétitives, grâce à la fourniture efficace de mesures d’incitation efficaces et accessibles qui soutiennent les priorités nationales.

Programme 7 : Développement des exportations, promotion et investissements à l’étranger

Objectif : Accroître la capacité d’exportation et soutenir les flux d’investissements directs, grâce à des stratégies ciblées et à un réseau efficacement géré d’offices du commerce extérieur.

Programme 8 : Attraction, facilitation et suivi des investissements étrangers

Objectif : Soutenir les flux d’investissement direct étranger et promouvoir l’investissement national en fournissant un guichet unique pour la promotion de l’investissement, la facilitation des investissements et le soutien aux investisseurs.

Programme 9 : Politique de la concurrence et planification économique

Objectif : Élaborer et déployer des interventions politiques qui favorisent les questions de concurrence, grâce à une planification économique efficace, une mise en œuvre spatiale et des outils de politique d’investissement et de développement alignés.

Programme 10 : Recherche économique et coordination

Objectif : Concevoir et superviser la recherche socio-économique, évaluer les options politiques et impliquer les parties prenantes pour faciliter une croissance économique inclusive.

The Industrial Development Corporation (IDC) of South Africa Limited

L’IDC a été créé en 1940 par une loi du Parlement (Industrial Development Corporation Act, 22 de 1940) et appartient entièrement au gouvernement sud-africain.

Les priorités de l’IDC sont alignées sur l’orientation politique nationale telle qu’énoncée dans le Plan de développement national (NDP), le Plan d’action de la politique industrielle (IPAP) et les plans directeurs de l’industrie. Notre mandat est de maximiser notre impact sur le développement grâce à une industrialisation riche en emplois, tout en contribuant à une économie inclusive en finançant, entre autres, des entreprises détenues et autonomisées par des Noirs, des industriels noirs, des femmes et des entreprises détenues et autonomisées par des jeunes.

Simultanément, l’IDC doit assurer sa viabilité à long terme grâce à une gestion prudente des ressources financières et humaines, protéger l’environnement naturel et se positionner de plus en plus comme un centre d’excellence pour le financement du développement.

L’IDC offre des financements dans un large éventail de secteurs.

Bien que l’obtention d’un financement pour lancer votre entreprise puisse sembler intimidante, il n’y a aucune raison de ne pas au moins essayer. Vous ne réussirez peut-être pas toujours, mais la première étape de toute entreprise est la plus importante, et toutes les mesures que vous prenez pour réaliser votre rêve sont déjà un grand accomplissement !

Si cela semble correct, cela pourrait ne pas fonctionner correctement… le coût écrasant du faux équipement.

Nous avons tous déjà été confrontés à cette situation. Vous avez besoin d’équipement ou d’une pièce de rechange, vous êtes un peu à court d’argent… et il devient très tentant d’emprunter la voie la plus simple et la moins chère et d’obtenir des pièces non originales. Vous gagnez du temps et de l’argent… n’est-ce pas ? Mauvais!